• Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn - Gris Cercle

Copyright © 2019 | Empowerment Foundation | info(at)empowerment.foundation

I had a nightmare...

...or was it a dream?

Je marche sur une corde. Sous mes pieds, deux pays. Dans le premier, il fait froid et sombre. Les gens ont l’air résignés. Ils déambulent et exécutent des tâches quasi automatiquement. Le sentiment d’insécurité qui règne dessine la peur sur les visages. Ils construisent un mur sous mes pieds, pour délimiter la frontière avec l’autre pays. De celui-ci, j'aperçois une colline sur laquelle se pose la lueur du soleil qui se lève.

 

Un sentiment d’apaisement s’en dégage. Mais je n’y vois aucun être vivant. Pourtant, j’en ressens la vie, une énergie apaisante. De l’abondance. Suspendue au-dessus de ces deux États, je inexorablement attirée par cette terre prometteuse, mais à tout moment je peux basculer vers le pays sombre et peu accueillant. Je me réveille en sursaut.

Je marche sur une corde, au dessus de deux pays, dans l'un les hommes sont asservis par la technologie, dans l'autre ils sont épanouis.

Nous vivons un point de bascule. Notre société évolue à une vitesse vertigineuse. Si vertigineuse que nos politiciens, nos concitoyens ne voient rien venir. Pourtant, c’est maintenant, et dans les 10 années à venir, que tout se joue.

La vitesse qui nous propulse vers une ère nouvelle a un nom. Elle s’appelle technologie. Cette technologie qui porte tant de belles promesses. Mais aussi tant de dérives. L’être humain n’a jamais été aussi libre de faire un choix conscient quant à son futur.

«La technologie en elle-même n’est ni bonne ni mauvaise»

Voulons-nous un monde sombre, avec une mise en orbite de 98% de la population, dont l’action et l’existence même auront perdu toute utilité ? Ou souhaitons-nous un monde qui permette à toutes et à tous de bénéficier des retombées positives des développements technologiques en cours et à venir ?

Pour décider en connaissance de cause, il faut savoir. Lorsque le Président de la Confédération Ueli Maurer brandit son smartphone dans son allocution de nouvelle année, en opposant le progrès aux valeurs suisses, sait-il vraiment quel monde se prépare pour demain ? Comment réduire la transformation digitale au seul risque de s’isoler de nos amis, de nos voisins ?

La démocratisation de la technologie va radicalement changer nos vies. Mais c’est maintenant qu’il faut intervenir pour qu’elle soit notre meilleure alliée et non pas notre tyran. La technologie en elle-même n’est ni bonne ni mauvaise. C’est l’usage que nous allons décider d’en faire qui est décisif. Il est impératif que les utilisateurs soient valablement informés de l’impact de ces outils technologiques.

«Ne tombons pas dans l’angélisme, la tech-niaiserie»

Ne tombons pas dans l’angélisme, la tech-niaiserie. Les technologies deviennent de plus en plus immersives - réalité augmentée, implants pour augmenter les capacités humaines (intellectuelles et physiques), internet des choses qui permet de fait d’interagir avec la machine (les assistants vocaux Google home et Alexa n’en sont que les premiers balbutiements).

 

Nous avons urgemment besoin de professionnels capables de poser les bonnes questions quant à l’usage de ces technologies et intransigeants quant à leur portée éthique. Tous les acteurs de la société doivent prendre part à ce débat: les acteurs économiques, politiques et les citoyens-nnes.

Rejoignez-nous dans notre mission : comprenez quel sera l’impact de chaque avancée technologique sur votre quotidien. C’est en comprenant que vous pourrez décider souverainement du monde que vous voulez demain. “Savoir pour prévoir, afin de pouvoir”, disait le philosophe français Auguste Comte.

 

Questionnez l’usage des gadgets et autre applicatifs que vous utilisez. Entachent-ils votre liberté d’action, de réflexion? Questionnez les produits et les services que vous offrez. Ne contraignent-ils finalement pas le destinataire de ce cadeau ?

 

Et lorsque, demain, lorsque vous confierez votre destin à des représentants qui, grâce à votre vote, œuvreront au sein des instances exécutives et législatives, demandez-vous s’ils ont vraiment saisi les changements vertigineux que nous sommes en train de vivre. Le vrai pouvoir est entre vos mains.

 

Merci pour tout et à très vite,


Dr. Leila Delarive

Présidente et fondatrice - Empowerment Foundation

leila@empowerment.foundation

Texte écrit en écoutant :

Power to the people

de John Lennon.