• Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn - Gris Cercle

Copyright © 2019 | Empowerment Foundation | info(at)empowerment.foundation

Et si, et si, et si...

Et puis, et puis, et puis...

Et si l’intelligence artificielle libérait notre créativité plutôt que de détruire nos emplois voire de nous asservir.

 

Et si les réseaux sociaux nourrissaient les gens plutôt que de jeter leur vie privée en pâture à des annonceurs avides de temps de cerveau disponible.

 

Et si le savoir et la connaissance étaient plus partagés que les fake news et les propos complotistes.

 

Et si l’innovation rapprochait les consommateurs d’agriculteurs soucieux de l’environnement plutôt que de satisfaire les besoins de rentabilité de géants industriels peu scrupuleux.

 

Et si, et si, et si...

Tous ces futurs sont possibles, il ne tient qu’à nous (et donc à vous !) de les construire. La technologie n’est pas intrinsèquement mauvaise, seule l’utilisation qui en est faite peut être néfaste. Dans un monde où l’innovation numérique roule en formule 1 tandis que le législateur censé l’encadrer se déplace encore en calèche, le bon usage de la technologie est de la responsabilité de tous. Mais comment assumer cette responsabilité sans avoir à disposition tous les éléments nécessaires à la compréhension des enjeux de cette révolution numérique en cours ?

«La modernité soulève non seulement des questions de privacy et de cybersécurité mais aussi celle du libre arbitre face à l’emprise des algorithmes.»

C’est pour que chacun puisse exercer en conscience son influence de (futur) citoyen que, depuis un an, l’Empowerment Foundation multiplie les initiatives de sensibilisation aux impacts de l’intelligence artificielle sur nos sociétés. En octobre dernier, notre Summit "Artificial Intelligence: redefining the world of tomorrow" a regroupé les pointures du secteur

pour qu’ils partagent leur vision de la place de l’homme face à la machine. Les deux premières représentations de notre pièce de théâtre “Le robot qui m’aimait” a déjà suscité la réflexion sur la responsabilité légale d’algorithmes décisionnaires chez plus de 1’500 spectateurs comblés… et de San Francisco à Paris, nos avocats-acteurs sont désormais demandés.

Nous souhaitions aujourd’hui tout d’abord vous remercier de votre soutien et de vos encouragements mais aussi vous dire que nous n’allons certainement pas nous arrêter là ! Notre deuxième Summit est déjà en préparation. Intitulé "Living free in the digital world", il se déroulera le 3 octobre prochain (save the date !) et interrogera les menaces qui pèsent sur notre liberté. Sujet qui se retrouvera à son tour au coeur d’une déclinaison aussi divertissante qu’intelligente (un nouveau procès surréaliste ?... vous êtes bien curieux ! Patience, vous serez les premiers informés. Promis). Et ce n’est pas tout: la modernité soulève non seulement des questions de privacy et de cybersécurité mais aussi celle du libre arbitre face à l’emprise des algorithmes. Pour y trouver des réponses, nous irons à la pêche aux contenus éclairants et les partagerons sur notre site, nos comptes sociaux, et via une newsletter dont la naissance est imminente.

«Il ne tient qu’à nous de forcer ceux qui innovent à le faire au service d’une planète qui en a bien besoin»

Mais avant cette plongée en profondeur dans l’appréhension de ce qu’il est nécessaire de faire pour que la technologie se développe au service de la liberté humaine et non pour la contraindre, nous vous proposerons, dès ce mois de mars, de comprendre ce qui se joue en ce moment même, discrètement, autour de l’alimentation. La “Tech for food” est en effet porteuse de bouleversements majeurs tant pour l’agriculteur que pour les industries agro-alimentaires, les commerçants ou les consommateurs. Là encore, nous avons les cartes en main. Il ne tient qu’à nous de forcer ceux qui innovent à le faire au service d’une planète qui en a bien besoin et non pas uniquement dans un souci de réduction de coûts et d’augmentation de marges. Nos diverses publications et le “dîner du futur” que nous organiserons au printemps viendront questionner vos habitudes dont les répercussions sont si importantes, de nos champs jusqu’à nos assiettes.

 

En parallèle de toutes ces activités, le groupe des Empowered Leaders que nous sommes en train de constituer viendra influer sur le débat démocratique en publiant des normes concrètes et applicables qui feront de l’humain le bénéficiaire et non pas la victime de la formidable époque que nous vivons. Et puis nous irons dans les écoles, et puis nous irons dans les musées…

 

Et puis, et puis, et puis… notre mission est grande et notre volonté infinie. Nous multiplierons les initiatives pour vous et, nous l'espérons, avec vous. N’hésitez pas à m’écrire pour nous faire part de vos remarques, de vos idées ou tout simplement de votre soutien. C’est toujours un plaisir de vous lire (je répondrai, je le promets) et de nous nourrir de l’étendue de vos pensées.

 

Merci pour tout et à très vite,


Charles Foucault-Dumas

Directeur - Empowerment Foundation

Texte écrit en écoutant:

I Believe in You (You Believe in Me) de Johnnie Taylor.