Rechercher

J’ai défié Faust par Katia Elkaim

Mis à jour : mars 4



Madame Adam ?

Marielle leva les yeux du magazine virtuel qu’elle feuilletait et se leva avec souplesse de sa chaise. L’infirmière la complimenta pour sa mine. Elle s’installa dans le fauteuil d’examen.

- Alors cela nous fait…134 ans… Magnifique, vous ne les faites pas.

- Merci mais depuis quelques semaines, je ne me sens pas aussi bien que d’habitude.

- Nous allons voir pourquoi. Je vais prendre un peu de votre sang et le Docteur vous recevra.

Marielle se rassit dans la salle d’attente, non sans avoir au préalable aspergé sur son visage ce spray de silicone qui ne la quitte jamais. Normalement, un pshitt le matin suffit à la journée, mais on n’est jamais trop prudents à éviter les virus, les particules fines et le parfum lourd et écœurant de Betty qui se croit sexy. Depuis qu’elle a ses nouvelles prothèses de hanche, Marielle s’est remise à la danse.

Après quelques minutes d’attente, l’infirmière revient la chercher. Elle soupçonne un peu un traitement de faveur parce que l’autre dame dans la salle d’attente était là avant elle. Au diable les scrupules, elle est une bonne cliente.

Dans le cabinet du médecin, un écran géant.

- Bonjour Madame Adam, mon assistante me dit que vous vous sentez fatiguée ?

- Oui Docteur, je vieillis…

- Il était temps ! Nous allons remédier très vite à cet embarras. Alors, voyons-voir ces résultats.

Je vois un peu de cholestérol, rien qu’une thérapie de blocage des micro-ARN miR 33 ne puisse régler rapidement.

- Voilà déjà un problème réglé. Marielle soupira de soulagement.

- Oh mais je comprends pourquoi vous êtes fatiguée, vous avez eu un infarctus, ma chère. Nous allons régénérer votre cœur avec des brins d’ARN dits longs non codants. Voyons quoi d’autre…Pendant que j’y pense, voulez-vous le dernier vaccin ARN-messager pour le coronavirus de saison ?

- Vous ne pensez pas que cela fera trop ?

- Mais non, pas du tout, vous n’avez pas envie de revenir n’est-ce pas ? Surtout que je vois que vous n’avez pas renouvelé votre traitement de type oligo-ARN contre la protoporphyrie érythropoïétique. Votre fille n’a toujours pas de symptômes ennuyeux ? C’est génétique vous savez.

- Je sais, elle est bien un peu dérangée par la lumière, mais ne veut rien entendre. Elle fait partie de ces gens qui veulent laisser faire la nature.

- Mais la science a quand-même dû passer par là ; quel âge a-t-elle ?

- Elle a eu 104 ans la semaine dernière.

- Pour terminer, je vous propose une thérapie à base d’ARN-modifié pour un début de leucémie. Rien de bien grave.

- Bon, et bien Docteur, on peut dire que c’était le jour du grand service. Vous pensez que je dois avoir un suivi plus strict ?

- Mais non, Madame Adam, vous êtes en très bonne santé et après les traitements d’aujourd’hui, vous serez très en forme. Je vous propose de revenir pour un contrôle dans hem… disons 10 ans.

- Mais c’est parfait. Est-ce que ces traitements sont pris en charge par les assurances, je paie chaque année une fortune.

- Il faut que mon assistante vérifie, mais je crains que ce ne soit pas le cas, parce que ces traitements sont considérés comme des améliorations à caractère esthétique. Vous savez, ces assureurs essaient toujours de payer le moins possible.

- Oui c’est scandaleux ! Au revoir Docteur et merci pour tout.

L’écran s’éteignit et Marielle Adam rentra chez elle.


Photo by Daniel Frank

Posts récents

Voir tout
Logo Header.png