La pire des pannes par Robert Yessouroun


Jeeves, l’androïde domestique (dernier cri) au service du jeune couple était aussi grillé qu’un toaster qui avait mal tourné. Une fois accompli l’examen minutieux de ses blocs moteurs et de ses modules d’intelligence artificielle, les trois techniciens lithuaniens durent se résoudre à l’évidence : impossible de réparer cette épave de robot sur place. Ils le firent charger sur la camionnette de la compagnie Electrodom.


Au moment du départ de son fidèle serviteur, Claude ne put retenir ses larmes, tandis que Dominique dissimulait ses bouffées d’amertume, afin de ne pas incommoder sa chère moitié. Ils s’étreignirent.


Après s’être concertés, les trois techniciens renoncèrent à obtenir des propriétaires les explications sur la panne fatale. Pour sûr, ces derniers, trop profanes, en ignoraient les causes.


Heureusement, ils trouvèrent sur la desserte de la salle à manger le précieux boîtier blanc, avec l’historique de Jeeves. Les spécialistes baltes se doutaient déjà de ce qu’ils allaient y trouver.


Mardi, 8 juin 2027, 06h50, demande de Claude : ouvrir les fenêtres pour aérer l’appartement.

Mardi, 8 juin 2027, 06h51, demande de Dominique : fermer les fenêtres pour repousser les odeurs de la boucherie voisine qui fabrique du bœuf synthétique.

(Bruit de siphon.)

Mercredi, 9 juin 2027, 17h23, désir prioritaire de Claude : repasser les chemises et les pantalons.

Mercredi, 9 juin 2027, 17h26, désir en urgence de Dominique : aller chercher la nouvelle télévision holographique à l’autre bout de la ville.

(Bruit de soufflerie.)

Jeudi, 10 juin 2027, 18h38, rappel de Claude : confirmer la réservation pour ce soir d’une table au restaurant indien La cave du Bengale.

Jeudi, 10 juin 2027, 18h45, rappel de Dominique : valider la réservation pour 20h de deux places à la Pizzeria de la Tour avec sa vue panoramique.

(Bruit d’éboulement.)

Vendredi, 11 juin 2027, 12h32, exigence de Claude : changer la décoration de la cuisine, remplacer les horribles assiettes murales de la maman de Dominique par les peintures festives de son père à lui.

Vendredi, 11 juin 2027, 15h13, indignation de Dominique : sur le champ, refixer au mur les assiettes maternelles, redescendre à la cave les tableaux kitchs du papa de Claude.

(Bruit durable de brasier.)


Les trois techniciens lithuaniens soupirèrent en chœur. Le diagnostic était trop facile, classique. La double contrainte à répétition a eu raison du robot, qui, selon ses programmes, s’est coupé en quatre pour satisfaire les deux sources d’ordre antagonistes.


Mais hélas, voilà, réparer l’automate valet ne suffira pas ou ne servira à rien. Encore faudrait-il que ses propriétaires envisagent un choix douloureux ; soit le couple renonce à son serviteur, soit il se sépare.


- OK, approuva le plus inquiet des techniciens. Mais, dans ce dernier cas, s’ils rompent, à qui remettre Jeeves ?


photo PIOTR BENE

32 vues

©2020 par Empowerment foundation