Rechercher

Le dîner du futur "Je suis ce que je mange" par Leila Delarive

Mis à jour : mars 2

Révolution verte, perte de biodiversité, nourriture industrielle et impact sur notre microbiome, gaspillage alimentaire, accès à l'eau, impact écologique de la production de viande.....


Le dîner du futur s'est déroulé cette année dans le cadre idyllique de la Maison Buttin-des-Loës à Grandvaux, au coeur de Lavaux, notre patrimoine universel.


Des passionnés du goût, de la matière, de la vigne se sont mobilisés pour partager leur vision du futur de la nourriture et du vin.


Gabriel Serero a réalisé un menu 7 plats, végétaliens, en réussissant la prouesse de recréer des mets que nous consommons quotidiennement, sans aucune matière carnée et déchets. En entrée, un plateau à partager, convivialité un temps retrouvée en cette période effroyable, composé de saucisson de légumes, de billes d'eau mentholée, de jardin comestible d'épinard, de chèvre cendré.



Tortillas, crackers et bâtonnets......100% insectes comestibles, made by gourmets bugs. ça vous tente? Nous oui! Jean-Yves Cuendet, ancien médaillé olympique, est convaincu qu'être entomophage permettrait de résoudre les problèmes de pollution liées à l'industrie de la viande et de nourrir en suffisance les milliards d'individus qui vont manquer de nourriture d'ici 2050.





Saviez-vous qu'il n'est point nécessaire de recourir aux cellules souches pour produire de la viande et mais que le génie créatif permet de recréer la matière de ce fameux steak tant consommé à travers le monde? L'Entrecôte de pastèque froide, servie avec sa vinaigrette épaisse de fanes de carottes à l’estragon ainsi que sa salade de peau de pastèque thaï et tête de dragon nous ont offert une variante convaincante et zéro déchets grâce à la transformation de la matière par saumurage!


Puis, pour faciliter la digestion, rien de mieux qu'une sucrine brûlée et nato sur son lit d'Udon d’été de charbon. De quoi nous mettre en appétit pour le second plat de résistance....


La bonne côtelette, plat vénéré par les amateurs de bbq carbonisés, s'est présentée à nous sous son meilleur jo