Rechercher

One More Slice a'Cake (version française) par Nigel Roth



Le temps qu'il s'en souvienne, il était trop tard.


"Je l'ai", a-t-il crié, "Je me souviens !"


"Tu te souviens maintenant, n'est-ce pas ?" répondit le garde, "maintenant tu te souviens". Tu as passé combien d'années à ne pas te souvenir, hein Charlie. Combien d'années n'as-tu pas été capable d'accéder à ce souvenir ?


"Bon sang, je me souviens plus d'avoir été dans le ventre de ma mère que toi de ce que tu as fait ce putain de jour terrible.


"Si j'avais fait ce que tu as fait, Charlie, je m'en souviendrais, je m'en souviendrais très bien. Tu sais pourquoi je m'en souviendrais ? Parce que ce n'est pas tous les jours qu'on fait ce que tu as fait.


"Souviens-toi maintenant parce que ça pourrait t'aider. Toi, Charlie, pas les gens que tu as blessés avec ce que tu as fait, mais toi.


"Allez, Charlie, tu te souviens maintenant ? De quoi te souviens-tu exactement, à cette onzième heure ? A ce moment précis, alors que tu es là, prêt à partir ?"


"Je me souviens", a répondu Charlie, d'une voix rabougrie et silencieuse, comme un enfant qui se rappelle où il a laissé son ours en peluche.


"Tu te souviens", a dit le garde, "tu te souviens putain".


"Tu te souviens pourquoi tu l'as fait ? Pourquoi tu as choisi ces gens ? Sais-tu soudain pourquoi tu as choisi ces gens pour les faire souffrir comme ils ont souffert ? Pour traverser l'enfer sans en sortir ? Pour traverser l'enfer en sachant qu'ils ne reverraient jamais leur maman ou leur papa, ou leurs enfants, ou leurs grand-mères et grand-pères ?


"Tu te souviens à qui tu l'as fait, Charlie ? Peux-tu te rappeler leurs noms, leurs visages ? Peux-tu te rappeler ce qu'ils ont dit quand ils étaient avec toi ? Ce pour quoi ils ont pleuré ? Ce pour quoi ils ont supplié ? Peux-tu les sentir ?


" Peux-tu tirer ton coup ?


"Souviens-toi maintenant, car cela t'aidera à rester où tu es, et non où tu vas.


"Se souvenir permet de conserver ce moment un peu plus longtemps, d'accord ? Donc tu peux rassembler tes pensées. Rassemblez tes avocats et tes défenseurs, rassemble tes excuses. C'est pour ça que tu te souviens maintenant, Charlie, c'est pour ça que tu te souviens maintenant, putain.


"Eh bien, j'ai des nouvelles pour toi, Starkweather. Tout le monde se fout que tu te souviennes maintenant, parce que personne ne te croiras jamais de toute façon. Je crois que tu te souviens pourquoi tu l'as fait, pourquoi tu es sorti et tu as fait ces choses, tu te rebelles sans cause, tu te rebelles avec une cause, tu te rebelles, toi.


"Charlie Starkweather se souvient.


"Ha. La première page des nouvelles, je parie. Ce serait là, juste là en première page des quotidiens.


"'Charlie se souvient'.


"Charlie se souvient parce que Charlie veut une autre part de gâteau. Une autre gorgée de limonade. Une aile de poulet, une côte de boeuf ou un hamburger de plus. C'est vrai, Charlieboy ?


"Je me souviens."


"Qu'est-ce que tu dis, mon garçon, tu quoi ? Jacky ne peut pas t'entendre."


"Je me souviens."


"Plus fort, fiston, Jacky ne t'entend pas."


"Je me souviens."


"Encore une fois, mon garçon, parce que les gens que tu as tués veulent aussi entendre. Les familles que tu as tuées veulent aussi savoir. Les femmes, les maris, les petites amies et les amants, ils veulent entendre aussi, putain, Charlie."


"Je me souviens."


"Ha. Tu ne te souviens de rien. Tu n'es qu'un sale menteur et un lâche, un meurtrier et un lâche. C'est ce que tu es. Trop tard maintenant, mon garçon.


"Trop tard pour tous ceux dont tu as détruit la vie.


"Tu te souviens. Tu te souviens de la merde.


"Mais si, je le sais maintenant, je me souviens pourquoi..."


"Appuie sur le bouton, Tom, fais frire ce bâtard."


Photo by Rodolfo Clix

26 vues

Posts récents

Voir tout
Logo Header.png

Formulaire d'abonnement