top of page
Rechercher

Raconter de grandes histoires par Nigel Roth

Dernière mise à jour : 3 mars 2021



En 1918, alors que l'Est des États-Unis perdait son dernier perroquet de Caroline, lequel avait été arraché à son milieu naturel et condamné à vivre ses derniers coups de bec dans une cage entièrement artificielle au zoo de Cincinnati, Robert Pershing Wadlow naissait.


Vous le connaissez sans doute comme la personne la plus grande qui aie jamais vécu.


Originaire d'Alton, près de St Louis, dans l’Illinois, Wadlow atteignit la taille étonnante de 2,72 mètres et un poids de 199 kilos.


Certes il n’est mort qu’à l'âge de vingt-deux ans, mais pas avant d'avoir été mesuré avec précision, observé comme le perroquet de Caroline dans sa prison de l’Ohio, et photographié sous toutes les coutures.


L'ironie est que nous ne savons pas vraiment s'il était la plus grande personne de tous les temps.


Nous savons en revanche que le robot Gundam, qui mesure dix-huit mètres, est le plus grand robot du monde, et probablement de tous les temps. S'inspirant du style de la série animée des années 1970, Mobile Suit Gundam, le robot s'est rendu le mois dernier à son nouveau domicile dans le port de Yokohama, au Japon, où il résidera avec bonheur et pourra être admiré.


Mais ce n'est pas encore un être humain à part entière. Il existe en revanche au moins quatre autres hommes qui pourraient revendiquer le titre de plus grand, mais leur taille n'a pas été officiellement enregistrée.


Il y eut d’abord l'Américain John Aasen, dont les ancêtres norvégiens étaient particulièrement grands. Sa mère, elle-même, disait qu'il mesurait 2,20 mètres. Illégitime à la naissance, orphelin à douze ans, Aasen devint acteur de cinéma muet et joua dans des spectacles de seconde zone ; tout cela grâce à sa taille prétendue de 2,74 mètres.


John Middleton, dont la taille aurait été de 2,82 mètres était connu sous le nom de "Childe of Hale". Ce géant né en 1578, près de Liverpool, en Angleterre, était une curiosité tant auprès de ses concitoyens élisabéthains que du roi Jacques Ier, grâce auquel il amassa l’équivalent de huit mille dollars en monnaie d'aujourd'hui, pour avoir lutté pour le plaisir de la Cour. Il fut toutefois délesté de sa fortune par quelques compagnons déloyaux.


Si l'on ne croit pas à la taille de ces deux montagnes humaines, peut-être que le Russe Féodor Andreïevitch Machnow pourrait rivaliser avec Wadlow. Il était légèrement plus grand que Middleton, c'est ce que raconte l'histoire du moins, atteignant 2,83 mètres à sa mort en 1912. Il succomba des suites d’une pneumonie ou d’un empoisonnement, après une série de tournées mondiales harassante.


Et si Machnow ne vous convainc pas, qu'en est-il du plus grand de tous, le colossal géant de Castelnau, dont les fragments d'os ont montré, lors de fouilles à la fin du XIXe siècle, qu'il (ou elle) mesurait environ 3,50 mètres. Découverts par l'anthropologue français le Comte Georges Vacher de Lapouge, les os provenaient d'un tertre funéraire de l'âge du bronze, et semblaient dater du Néolithique. Lapouge a le titre peu enviable de fondateur de l'"anthroposociologie", une discipline qui vise à confirmer la supériorité de certaines "races" sur d'autres.


Le titre de Wadlow doit ainsi être un peu revu : Il est certainement la personne la plus grande que nous connaissions.


Et ce n'est pas tout à fait exact non plus.


L'Américain John F Carroll, l'Ukrainien Leonid Stadnyk, la Bangladeshi Jinna Ali, et l'Indien Vikas Uppal, mesuraient tous plus de 2,50 mètres. Comme ils ont refusé d'être mesurés avec précision, nous ne saurons jamais avec précision quelle était leur taille réelle.


Wadlow est donc en fait la personne la plus grande que nous ayons jamais mesurée avec précision.


Et puis voilà une autre raison de relativiser l’exploit de Wadlow en le rendant beaucoup moins spectaculaire en tant que géant.


En créant l'humanoïde Gundam, les ingénieurs ont passé six ans à faire en sorte que le géant tienne debout en toute sécurité. Toutes les pièces qui le composent ont donc été parfaitement façonnées pour lui permettre de se plier aisément, de bouger ses membres et de faire généralement ce que font les humains sans difficulté. Pas facile quand on pèse vingt-cinq tonnes.