top of page
Rechercher

ChatGPT et nous

Alexandre Iordachescu


Lorsque ChatGPT a été rendu public, je me suis demandé s’il avait été publié parce qu’il était considéré comme inoffensif, ses capacités étant bien en deçà des IA non publiées.

Est-il possible qu’une SWS (Sentient World Simulation) ou qu’une AGI (Artificial General Intelligence) soient déjà en train de tourner sur un superordinateur ? Les deux pourraient prédire l'impact d'une technologie telle que ChatGPT sur une population. Elles pourraient même prédire nos questions à ChatGPT. On n'est pas loin de la vision d'Alex Garland dans la série DEVS.

Yann LeCun (responsable du développement IA chez META) semble dire la même chose: "ChatGPT c’est juste du marketing pour les startups en quête de cash".

Il n'y a pas de doute sur le fait que META ou GOOGLE ont des IA supérieures à ChatGPT.

La question est pourquoi n’ont-elles pas publié elles-mêmes ChatGPT ou son équivalent, alors qu’elles utilisent des IA supérieures pour interpréter nos données et les modéliser. La réponse est dans la question, mais un pas a été franchi malgré tout.

Pour le meilleur ou pour le pire, ChatGPT, MidJourney, SWS et leurs futures versions sont là pour accompagner l’humanité.

Générer des scénarios, même des films entiers. Et par film, je n’entends pas l’objet qui fut autrefois cinématographique, mais des réalités alternatives.

Ai-je besoin de rappeler que les « datasets » sont évalués par modération et font l’objet d’une orientation, avec une vision éthique, dans le meilleur des mondes ?

Ces préoccupations deviennent futiles car la technologie avance avec ou sans nous.

Aussi inquiétant que ce dernier constat puisse être, l’esprit humain – et l’esprit de toute forme de vie – est beaucoup plus vaste et profond qu’une IA. Selon moi, cela tient au mystère de la conscience que je ressens relié au mystère de la mort et de l’incarnation, des processus qui défient l’entendement rationnel et la modélisation binaire.

Ernst Mach a eu autrefois l'intuition que nous ressentions la gravité ici à cause des étoiles là-haut, conjecture qui a conduit au principe de Mach et à la théorie de la relativité d'Einstein.

La prise de conscience que le Cosmos existe parce que nous sommes ici pour le regarder a inspiré de nombreux artistes, philosophes et scientifiques.

Les entités comme ChatGPT nous dressent un nouveau type de miroir. Une relation de réciprocité existe entre nos hypothèses sur l'IA et les connaissances que l'IA tire de nous. Plus profondément, une relation de réciprocité existe entre nos hypothèses sur nous-mêmes et les images que l'IA nous renvoie.

Face à ces nouvelles entités non humaines, nous sommes invités à nous rappeler qui nous sommes, à revoir notre généalogie et notre topologie. Nous sommes venus au monde, nos racines vont dans la terre, nos branches puisent la lumière des étoiles. Enfants, nous sommes émerveillés en reconnaissant l’arbre ; puis nous réalisons que nous ne sommes pas l’arbre, mais la forêt. Nous sommes notre famille, nos ancêtres, et aussi loin qu’on puisse se souvenir, la lumière et la vibration primordiale, qui sont déjà logos, conscience et sens.

Nous sommes vivants et nous sommes des êtres humains.


Photo by Felix Mittermeier

Posts récents

Voir tout

Комментарии


Logo Header.png

Formulaire d'abonnement

bottom of page